[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Depuis quelques années, le baobab africain (Adansonia digitata) fait son entrée dans la catégorie des bonsaïs. Ses semences sont également diffusées pour les gens qui veulent tenter la culture de cet arbre mythique.

Le genre Adansonia, cousin des Bombax et Ceiba (fromager), réunit 8 à 9 espèces dont 6 sont originaires de Madagascar, une du Nord-ouest australien et une d’Afrique centrale. Dans la nature, l’Adansonia occupe les savanes, les régions semi-désertiques sèches, les forêts caduques, sur des sols sablonneux, calcaires ou volcaniques. À Madagascar, on le trouve sur des sols rouges latéritiques riches en fer. Les baobabs font partie de la famille des Bombacacées selon la classification classique, des Malvacées selon la classification phylogénétique.

Le baobab adansonia digitata du Sénégal qui produit le pain de singe bio

Le baobab adansonia digitata du Sénégal qui produit le pain de singe bio

L’espèce africaine Adansonia digitata s’est naturalisée dans quasiment tout le continent africain depuis le sud du Sahara semi-désertique jusqu’au Transvaal septentrional. Le baobab est ce que l’on appelle un « arbre-bouteille » car le tronc mou appelé « caudex » est spongieux, d’aspect succulent. Vous pouvez y planter un couteau sans difficulté. Il mesure de 3 à 10 m de diamètre pour 25 à 30 m de haut et se termine par une ramification assez chétive comparativement au tronc, rappelant des racines. Cet aspect inspire l’idée que l’arbre pousse à l’envers et tire sa force du ciel. Les jeunes arbres ont plutôt une forme élancée terminée par quelques rameaux car la succulence, constituée de fibres serrées tendres capables d’emmagasiner de l’eau, apparaît beaucoup plus tard. Chez de gros sujets, l’écorce de 2,5 cm d’épaisseur offre un aspect lisse gris argenté ou violacé. Une entaille dans celle-ci présente une surface marbrée rouge et blanche avec une gomme exsudant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*